Les Changements Climatiques: Une cause perdue?

On ne le sait pas, et on ne peut le savoir.

Il est vrai qu’un important mouvement, en particulier celui de la jeunesse, qui milite pour la défense de la terre et contre les changements climatiques est en route. Par contre, il n’y a pas de garantie que nous gagnerons cette bataille contre les institutions en place. Il n’y a pas de garantie que nous arriverons à un consensus moral sur la mobilisation mondiale contre les conséquences discriminatoires des changements climatiques. On ne peut être certains que les chefs politiques prendront des mesures durables en termes de politiques nationales. On ne sait pas si ceux que l’on appelle nos “leaders” écouterons la voix de la jeunesse.

Aujourd’hui, à la Conférence de la Jeunesse, nous avons eu la chance d’écouter Bill McKibbon, le fondateur de 350.org, nous parler des changements climatiques selon sa perspective et son expérience. En termes de science, il n’avait rien de bon à annoncer. Les conséquences des changements climatiques amplifiaient à une vitesse trop rapide dans les zones vulnérables comme le continent Africain ou encore l’Arctique. La proportion de carbone dans l’atmosphère demeure trop élevée du haut de ses 390 ppm. Les leaders, jusqu’à présent, se font généralement sourds au mouvement vert grandissant.

Cependant, nous le savions déjà, et ce n’est pas ce qui m’a particulièrement marqué de son discours. Ce qui m’a fait réfléchir, c’est l’importance que nous avons, la jeunesse, même si elle n’est pas toujours reconnu par les politiciens. En effet, le véritable évènement, c’est nous. C’est notre futur qui est en jeu. Pas le leur. C’est la jeunesse qui est véritablement au centre de l’action puisque c’est notre avenir qui est discuté par ces soit dit leaders. Ce qui compte en fait, c’est le pouvoir que nous sommes capable de rassemblé.

Nous ne pouvons évidemment pas nous mesurer aux multinationales pétrolières financièrement. Ce qui fait notre force, c’est la créativité et l’énergie. C’est à nous d’utiliser nos atouts efficacement et de s’en servir pour un bien commun, notre futur. C’est pour cette raison que McKibbons préfère venir à la Conférence de la Jeunesse plutôt qu’à la Conférence des Partis. Parce que c’est nous qui nous battons. Parce que notre cause est légitime.

Il n’y a pas de garantie que nous réussirons à rétablir le déséquilibre climatique. On ne peut être certains que nous gagnerons notre guerre. Si nous ne faisons rien, nous sommes garantis de perdre. Ce que nous savons, c’est qu’il y aura toujours des jeunes pour se battre.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: