La conférence internationale de la jeunesse

Le coup d’envoi à été lancé, les jeunes sont prêts! La Conférence de la jeunesse a eu lieu du 26 au 28 novembre à l’Université des Caraïbes à Cancun. Comme à chaque année, cette rencontre de 3 jours précédait tout juste le début de la Conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques qui débutait ce matin. Cette conférence de la jeunesse est la 6e dans l’histoire des négociations, la première ayant eu lieu à Montréal en 2005. La rencontre a donc permis de rassembler des centaines de jeunes d’un peu partout dans le monde qui sont tous engagés pour le climat dans leur pays respectifs. Imaginez l’ambiance avec tous ces jeunes réunis! L’énergie positive était au rendez-vous, surtout avec autant de jeunes prêts à se battre ensemble pour leur futur qui est en jeu et à unir leur voix pour faire entendre leur message sur l’urgence d’agir pour lutter contre les changements climatiques. Lors de la session d’ouverture, la foule était colorée de chandails à l’effigie des différentes délégations jeunesse. À première vue, on pouvait facilement identifier le groupe de l’Australie, de la Chine ou du Mexique. Par la suite, on a pu découvrir des représentants de petites îles du Pacifique, de pays scandinaves ou de l’Amérique du sud. Mais ce n’est pas tout, la conférence accueillait aussi des représentants du mouvement des Scouts, d´associations universitaires ou d´organismes communautaires et environnementaux par exemple.

Mais qu’est-ce que tout ce monde a bien pu faire ensemble pendant ces 3 jours? Vous seriez surpris de l’efficacité et de la capacité de travail de tout ces gens qui pour la plupart se rencontraient pour la première fois. Avec de la motivation et de la passion tout est possible! Nous nous sommes donc divisés en groupes de travail avec les forces de chacun. Ces différents groupes de travail, en passant des médias aux politiques par celui des stratégies à long terme, se sont concentrés sur leurs objectifs et de la façon dont ils allaient les atteindre, toujours avec l’idée de démontrer que les jeunes exigent que les gouvernements s’engagent à prendre des mesures solides, justes et appropriées pour protéger notre climat.

Cependant, l’objectif de cette conférence de la jeunesse était non seulement de préparer les jeunes et de leur donner une plateforme pour discuter et s’organiser pour les deux prochaines semaines, mais aussi de développer des futurs leaders du climat. En effet, les plus expérimentés ont offert des ateliers, des formations et des sessions d’informations pour aider les nouveaux à bien se familiariser avec la complexité du fonctionnement du système des Nations-Unies. La beauté de cette conférence de la jeunesse réside aussi dans l’esprit d’entraide, de collaboration et l’atmosphère de solidarité qui y régnait. Des jeunes bénévoles mexicains traduisaient en direct pour inclure la communauté hispanophone locale. Un système de prise de décision par consensus se perpétue également d’une année à l’autre, soit un système rapide qui fonctionne par signes afin de garder chacun sur le même pied d’égalité et de donner la chance à tous de s’exprimer s’ils le désirent.

Nous avons également eu la chance de rencontrer des figures inspirantes telles que Mr. Bill McKibben, fondateur de l’organisation internationale 350. En tant que jeunes, de savoir que des personnes comme celles-ci supportent le mouvement jeunesse pour le climat est une source de motivation importante. En effet, après avoir assisté à cette conférence jeunesse, je n’ai plus aucun doute sur la crédibilité du mouvement jeunesse et de l’impact que nous aurons au cours des deux prochaines semaines. De plus, la délégation de la jeunesse canadienne est une des plus grosses délégations jeunesse avec 29 membres, mais nous ne pourrions être aussi influents ici sans collaborer avec les centaines d’autres jeunes également présents.

Finalement, l’appel est lancé : attention nous sommes là! Les négociateurs et les délégations officielles des différents pays peuvent se préparer à une présence importante et une pression constante de notre part. Les premières apparitions de la jeunesse ont lieu avec des interventions officielles, au même titre les interventions de tous les pays, dans les sessions d’ouverture des différents groupes subsidiaires de la conférence des Nations-Unies. Par contre, les jeunes sont pleins de vitalité, nous sommes innovateurs et nous sommes reconnus pour notre énergie particulière qui se démarque de celle des négociateurs officiels. Nous ferons donc entendre notre voix de toutes les façons, qu’il s’agisse d’actions de notre part, d’une couverture médiatique avec une perspective jeunesse ou de nos positions politiques.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: