Faire la part des Choses

Publié le 8 Novembre 2010 par dtseleie

Le réchauffement planétaire et les changements climatiques sont dus aux émissions de gaz à effet de serre anthropique (d’origine humaine). Ces émissions produites par les combustibles fossiles qui piègent la chaleur dans l’atmosphère. Pour freiner le réchauffement planétaire, nous devons donc réduire – jusqu’ à cesser – la combustion d’ énergies fossiles (pétrole, charbon et gaz naturel). Ce phénomène est admis par les
scientifiques.

Alors, pourquoi est-ce 43% des Américains persistent à croire qu’ il suffirait d’ éliminer les lancements de fusées pour contrer les changements climatiques?

Pour répondre à cette question, il faut se rappeler que les dernières décennies ont été ponctuées de campagne largement financée par divers lobbys pour discréditer la science du changement climatique. Force est d’ admettre que cette campagne a bien réussi auprès de la population.

En effet, le lobby des énergies fossiles a injecté des millions de dollars dans des campagnes de désinformation afin de maintenir son monopole sur les énergies mondiales (vs les énergies propres) et ses profits.

Cet argent est souvent versé à des groupes d’intérêts privés portant des titres ou des appellations tels que « Amis de la Science » (de l’ anglais « Friends of Science ») sans pourtant revêtir de véritable rigueur scientifique. Par ailleurs, ces organismes utilisent l’ argent recueilli afin de produire des études douteuses (biais méthodologique visant à protéger leurs intérêts privés), des pétitions fausses et de recruter des individus charismatiques pour diffuser ces informations biaisées.

Par exemple, une note de service de « l’American Petroleum Institute » a été découverte. Celle-ci expliquait clairement leur campagne de plusieurs millions de dollars qui visait à saper la participation des Etats-Unis au Protocole de Kyoto. Il s’agissait d’ une campagne de propagande qui allait à l’ encontre de la science établie. On déclarait que les gaz à effet de serre ne pouvaient provoquer de changements climatiques.

Cette forme de lobbying n’ est pas nouvelle. L’ industrie du tabac y a eu recours pendant des décennies pour nier le lien entre le tabagisme et le cancer du poumon. Un bon nombre d’ acteurs discréditant la science du climat ont également travaillé dans des campagnes pour la promotion du tabac alors qu’ il était toujours permis de fumer dans les hôpitaux.

Le lobbyisme contre les changements climatiques est tout aussi critiquable que l’ industrie du tabac. Les changements climatiques tuent plus de cent mille personnes par an (réf. Organisation mondiale de la Santé), et la plupart de ces morts sont des enfants de moins de cinq ans. Je trouve qu’ il est immoral et criminel qu’ une industrie répande des idées fausses causant la mort d’ autrui.

Ces campagnes de désinformation ont cherché à convaincre les gens que les changements climatiques n’ existent pas (ce qui est faux), ou que les changements climatiques ne sont pas causés par l’ être humain (également faux). D’ autres ont aussi prétendu les changements climatiques se produisent, en partie dus à l’être humain et ses activités, mais que nous ne pouvons rien faire… Nos économies s’écrouleraient et tout un scénario apocalyptique s’ en suivrait.

Mais ces prédictions sont encore une fois fausses. L’analyse économique la plus robuste jamais réalisée sur les impacts économiques de l’élimination des combustibles fossiles montre que si le Canada prenait des mesures immédiates pour contrer les changements climatiques, notre PIB s’ accroitrait de 23% en 2020 par rapport à 27% pour cent si nous ne faisions rien. Une différence de quatre points de pourcentage dans la croissance du PIB pendant plus d’une décennie est donc loin de la catastrophe.

Nier la science du climat équivaut à dire que la terre est plate! La communauté scientifique s’ entend pour affirmer que les activités humaines sont responsables du réchauffement planétaire.

Et maintenant, comment est-ce qu’ une campagne de désinformation massive peut-elle s’ en sortir aussi bien? Pourquoi est-ce que les scientifiques ne rétorquent-ils pas?

Tout d’abord, les scientifiques n’ ont pas l’ habitude de faire la une des médias! Et puis, ce n’ est pas leur métier. En plus, il y a cette croyance populaire qu’ aucune théorie scientifique ne peut vraiment être prouvée. Les théories peuvent être corroborées par des preuves, elles peuvent être réfutées, mais elles ne peuvent jamais être prouvées.

Les éléments de preuve pour corroborer la théorie que les changements climatiques sont d’ origine humaine sont nombreux et toutes les tentatives pour la réfuter ont été écartées.

Donc, aucun scientifique ne vous dira « nous avons prouvé les changements climatiques », mais aucun ne vous dira non plus que « nous avons prouvé la gravité ».

Même les théories réfutées ne sont jamais laissées de côté. Souvent elles sont améliorées et rendues encore plus fortes à partir des travaux initiaux.

Lorsque la théorie d’Einstein sur la relativité générale (une théorie de la gravité) a remplacé la théorie de la gravitation de Newton, ça ne voulait pas dire que tout à coup Newton avait tord! Toutes les implications de la gravité de Newton tenaient toujours, mais la théorie d’Einstein a pu expliquer les phénomènes demeurés inexpliqués par Newton.

De même, notre compréhension scientifique des changements climatiques va évoluer et s’ améliorer. Tout comme les pommes continueront de tomber, les gaz à effet de serre d’origine humaine piégeront toujours la chaleur dans l’atmosphère et bouleverseront le climat.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: