C’est quoi cette histoire de changements climatiques?

Pendant que nos chefs nationaux discutent des objectifs de réduction des émissions et du financement de l’adaptation pour les pays en développement, les changements climatiques ne cessent de s’amplifier.

Qu’est-ce que les changements climatiques?

Notre planète fournit un climat qui soutient la vie grâce à l’atmosphère qui nous entoure. L’atmosphère reflète une portion de la radiation provenant du soleil, et assimile aussi la radiation réémise par la surface de la terre, en effet retenant la chaleur dans l’atmosphère – tout ceci en raison de certains gaz dans l’atmosphère. Ces gaz incluent la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone, le méthane, et l’oxyde de nitrogène. La concentration de ces gaz dans l’atmosphère continue d’augmenter depuis le début de la révolution industrielle, produits en grande partie par l’usage des combustibles fossiles, la production agricole, le changement d’usage de terrain, et les activités forestières. Les scientifiques ont conclu que cette croissance de la concentration des gaz à effet de serre est responsable de la hausse de la température globale et des variations régionales. De plus, ceci influence les précipitations car la quantité de vapeur d’eau que l’atmosphère peut retenir augmente avec la température. Ainsi, plus la concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sera grande, plus grandes seront les répercussions les températures et les précipitations.

Et alors?

Le changement des conditions atmosphériques planétaires et régionales influencent la météo que nous ressentons localement, incluant les évènements extrêmes; de plus en plus de variations de la quantité d’eau disponible, des changements dans la période de fonte de neige, le rétrécissement de la couverture de glace, l’augmentation de l’intensité des pluies, ou encore des sécheresses et des inondations extrêmes. Ces évènements représentent une menace pour les écosystèmes et les espèces, forçant l’adaptation à des conditions en dehors de limites acceptables. Plusieurs organismes et communautés atteignent déjà des seuils de température au-delà desquelles des changements irréversibles se produiront.

L’environnement dont nos communautés humaines dépendent devient de plus en plus affecté par nos activités ce qui augmente notre propre vulnérabilité. Les ressources dont nous avons besoin, tels que l’eau potable et la terre cultivable, deviennent menacés et parfois même sérieusement compromis. Dans le nord, la fonte du pergélisol menace les fondations de nos maisons. Dans les centres agricoles, la sécheresse affecte nos récoltes. Dans nos forêts, les pesticides et les feux de forêts bouleversent la biodiversité de nos milieux. Sur les côtes, la hausse du niveau des océans provoque l’érosion de nos infrastructures côtières.

Bien que la majorité de la contribution anthropogénique au changement climatique vienne des actions d’industrialisation historiques et actuels des pays développés, ce sont les pays en voie de développement qui ressentent les plus grands impacts humains. Dans des régions déjà vulnérables, cette situation endommage à présent la production de nourriture, les ressources en eaux, la santé humaine, et les moyens de subsistance, et continuera avec la dégradation de l’environnement.

Et maintenant?

La réalité des impacts des changements climatiques dans nos communautés et écosystèmes nous oblige à passer à l’action. Afin de réduire la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, nous devons entreprendre des mesures de mitigation : la réduction de notre dépendance aux combustibles fossiles, l’élimination de la déforestation, et le choix de mesures plus durables pour assurer notre sécurité économique et alimentaire. Les scientifiques avancent que nous pouvons vivre en sécurité en respectant des taux maximum de 350ppm de dioxyde de carbone dans l’atmosphère – nous sommes aujourd’hui rendus à 388ppm.

Malgré tout, nous ressentons déjà les impacts des changements climatiques dans plusieurs régions de la planète, et donc nous devons également penser à l’adaptation. Nos communautés doivent se préparer pour un éventail de changements possibles en plus d’augmenter leur capacité à s’adapter. Et puisque le monde développé est plus davantage responsable des perturbations du climat, les pays développés se doivent de soutenir les pays en développement et de développer un avenir à faible émissions de gaz à effet de serre.

Pour aller plus loin…

Dans ces bulletins, nous allons partager nos expériences et les impacts humains liés aux changements climatiques; des histoires qui soulignent la nécessité d’actions internationales et collectives pour surmonter la crise climatique. On espère que vous vous joindrez à nous.

Holly Goulding
(avec de l’aide avec la traduction par Catherine Gauthier)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: